AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Réouverture du forum, nouveau design, nouvelles races, nouvelle carte, changement du règlement. Et amusez-vous !
Toutes les nouveautés du forum vous sont signalez dans la partie "Nouveauté & Annonce", situé sur l'entête du forum, à laquelle nous vous demandons de rester attentif. Merci.
Nouveaux chapitres de l'Histoire Haewen disponible et achevé dans la bibliothèque.
La liste complète et détaillé des métiers est désormais disponible dans la bibliothèque.

Partagez | 
 

 Siriphyth - " à votre bon coeur messieurs, dames !" [U.C]

Aller en bas 
AuteurMessage
Siriphyth A. Mentrah
Hybride Reptile Squamate
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 04/07/2011
Localisation : Tourne à droite, puis à gauche, continue tout droit, tourne encore...Voilà, je suis là !

Feuille de route
Race: Hybride Squamate
Clan: aucun
Métier: Artiste de rue - Danseur

MessageSujet: Siriphyth - " à votre bon coeur messieurs, dames !" [U.C]   Lun 4 Juil - 15:57





-------------------- Signalement --

* Nom : Mentrah
* Prénom : Siriphyth Abbaynon
* Surnom : facultatif.
* Age : 19 ans
* Sexualité : En voici une très bonne question ! Et en voici une bien étrange réponse : Siriphyth n’a pas vraiment choisis. Pour faire simple, il se contente de tout, mais surtout du meilleur. Peu lui importe le sexe du temps que le désir est présent. Après tout, il y a tellement de beauté en ce monde, pourquoi se priver quand on peut toutes les avoir ? Et puis, dans la sexualité, on ne peut pas vraiment dire qu’il y ait de normalité, alors pourquoi un sexe serait-il plus désirable vis-à-vis d’un autre ?
Vous l’aurez compris, notre lézard est bisexuel.


-------------------- Filiation --

* Classe : Cette créature est une petite gens, une personne du peuple en sommes. Même si, comme la grande majorité des gens de son rang, il aurait aimé faire partie de la haute société, il semble néanmoins se complaire dans sa pauvreté et ne s’en plaint pas aussi souvent que l’on pourrait le croire.
* Généalogie : La souplesse est un caractère récurant dans sa famille, ce qui fait d’eux de très bons danseurs (et aussi assassin, mais ça, c’est une autre histoire). Les yeux nacrés sont aussi un point commun pour tous les membres de cette famille, de la plus ancienne à la plus récente des générations.
* Métier : Notre cher Squamate n’est autre qu’un artiste de rue, un danseur plus précisément. Même si c’est un homme, ne doutez pas de ses capacités à se mouvoir de façon gracieuse ! Il est même presque aussi souple que n’importe quelle donzelle.

-------------------- Physique --

* Physique : Il ne serait pas exagéré de dire que les signes physiques origines renvoyant aux origines raciales de Siriphyth sont assez ostentatoires. Tout d’abord au niveau de son visage :

Deux petits yeux en amande disposés de façon régulière viennent orner son visage à la façon d’une parure constituée de deux magnifiques diamants étincelants. Néanmoins, des iris brunes, fines et verticales, rapprochent plus ces perles nacrées de Baroco.Un petit nez pointu compose encore ce charmant minois, ressortant au milieu de toutes ces formes rondes. Ses narines, bien différentes de celles des humains, sont plus fines, se rapprochant plus des fentes que l’on peut voir sur le museau des reptiles. Un peu plus en dessous, deux lèvres fines viennent cacher une rangée de dents blanches et pour certaines…Pointues. Seules les incisives restent non-aiguisées. Derrière cette barrière blanchâtre repose une langue fine et scindée en deux parties, venant quelques fois s’ hasarder hors de la bouche pour laper l’air.
Il me parait aussi important de faire remarquer l’espèce de tatouage présent sur le côté droit du visage de l’individu. Néanmoins, si vous croyez que cette marque n’est simplement qu’un peu d’ancre se trouvant sous la peau blanchâtre de Siriphyth, vous avez complétement tord ! Il s’agit en réalité de petites écailles venant former un drôle de dessin sur son corps. C’est étrange mais c’est comme ça, il n’y a aucune explication à ce phénomène.

Il en va de même pour le reste de la physionomie de ce jeune homme. Sans pour autant être recouvert par toutes ces écailles sombres, quelques zones au niveau de son ventre et de son torse sont marquées de ces étranges symboles. On peut dire que c’est ce qui fait son charme et en partie son mystère…Tiens, d’ailleurs, tant que nous y sommes, allons-y pour la description de tout ce qui se trouve en dessous de ses épaules :

Robuste sans vraiment l’être, Siriphyth est à la fois maigre et musclé. On peut donc dire que sa silhouette est plutôt fine sans pour autant ressembler à celle d’une femelle. En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’il est agréable à regarder ! Mesurant dans les 1m72, notre cher squamate est pourvu de longues et fines jambes imberbes – comme tout le reste de son corps d’ailleurs - dont l’extrémité, le pied donc, est recouverte d’écailles qui montent jusqu’au haut de la cheville. Le pied est fin malgré sa dureté, et de grandes griffes pointues et robustes constituent l’extrémité des doigts de pied. Autant vous dire qu’il est dur pour lui de trouver chaussure qui lui aille…Enfin bref ! Revenons donc à notre lézard. Ses bras, eux, sont tous à fait normaux jusqu’à la fin de l’avant-bras. Tout comme la cheville, c’est à partir de cet endroit que l’on peut voir quelques écailles sombres remonter. La main est quant a elle recouverte d’écailles et pourvue de griffes. Malgré le fait qu’elles soient de vraies armes mortelles, elles restent néanmoins douces et agréables, autant capable d’infliger les pires blessures que les meilleurs caresses.
Mais revenons plutôt au niveau de son tronc, plus précisément son dos, voulez-vous ? Celui-ci semble au premier abord des plus normaux. Néanmoins, si vous regardez un peu mieux, vous pourriez voir quelques os poindre le bout de leur nez. Et oui, bien que sa colonne vertébrale ne ressorte pas totalement, elle reste tout de même assez visible. C’est d’ailleurs assez dérangeant, mais ne vous en faites pas, on s’y habitue vite ! Descendez un peu votre regard et vous pourrez voir quelque chose de bien singulier : une queue ! Semblable à celle des reptiles, elle est plutôt épaisse, constituée d’écailles brunes, et mesure dans les 68 cm. Autant vous dire que si vous prenez un coup, vous risquez de vous faire plutôt mal, cette queue agissant comme une massue.

Quant à la chevelure du jeune homme, elle est des plus...voyante. D'une couleur pourpre, ses cheveux sont assez lisses et soyeux, coupés plutôt court, une mèches venant cacher une partie de son visage. Loin d'être présente pour masquer un défaut physique, elle est simplement là par pour hasard capillaire... En tout cas, on peut dire que Siriphyth ne passe pas inaperçu...



* Particularités physique : Tatouages sur le visage et sur tout le corps + yeux de couleur nacrée + main et pied de lézard + queue de lézard + colonne vertébrale qui ressort + Bouche pouvant s’ouvrir très grand

-------------------- Caractère --

* Caractère : Pudeur est un mot qu’il ne connait pas. Pour lui, le corps est une sorte d’œuvre d’art, alors pourquoi le cacher ? Bien qu’il n’en soit pas au stade de se balader nu en pleine rue – encore heureux ! – il reste tout de même assez…peu vêtu. C’est qu’en plus de cela, il n’a aucun complexe ! Le regard des autres ne le dérange point, cela le flatte je dirais même ! Savoir que des gens l’observent, l’admire, le dévorent du regard…Qui n’aimerait pas cela ? C’est d'ailleurs à cause de cela que Siriphyth est quelqu’un très fier de sa personne, bien qu’il ne se prenne pas au sérieux. Disons simplement qu’il s’aime un minimum sans non plus que cela tourne au narcissisme.

Naturel, le squamate prend les choses comme elles viennent. Il n’est pas du genre à se compliquer la vie ou a tourner autour du pot pendant trois heures. Bien qu’il ne soit pas complétement stupide et irréfléchis pour autant, il n’aime pas se poser trop de questions. Après tout, la vie est tellement plus simple quand on ne cherche pas tout le temps des explications pour tout ! C’est ce qui fait de lui quelqu’un de sincère et de franc…Voir un peu trop. Il a la fâcheuse manie de dire tout ce qu’il pense, même si cela est vexant. Bien sûr, il ne fait pas ça pour le simple plaisir de blesser les gens ! Siriphyth est loin d’être quelqu’un de méchant malgré les apparences. Néanmoins, faites attention : il est amical, doux et gentil seulement si vous vous comportez de la même façon avec lui. Étant quelqu’un de très rancunier, il suffira d’une petite fourberie de la part d’une personne pour que les choses se corsent. Si cela devait vous arriver, il serait mauvais comme la peste, vicieux et sans pitié avec vous. Eh oui, loin de n’être qu’une créature innocente, notre cher ami sait se montrer méchant quand il le faut. Quand il orchestre une vengeance, le jeune homme n’y va pas de main morte ! Tout sera bon pour vous faire payer, même la pire des bassesses. Si votre faute est grave, il pourrait même aller jusqu’au meurtre.

Très instinctif, Siriphyth est quelqu’un qui répond tout d’abord à ses pulsions, qu’elles soient mortelles, sexuelle ou encore animale. Il suit son instinct et lui fait confiance. S’il ressent du désir pour quelqu’un, il n’hésitera pas à le faire savoir, étant une personne très franche comme dit plus haut. S’il pense qu’il faut tuer, il tuera. Ainsi, s’il devait un jour se retrouver dans une mauvaise situation ou alors s’il se sentait en danger, il n’hésiterait pas à montrer les crocs, et plus si il le faut. Il serait capable de commettre un meurtre si son instinct le lui dictait. Cela peut paraître assez violent comme réaction, mais c’est ainsi. Bien qu’il ne préconise pas ce genre de comportement, il serait tout à fait capable d’agir ainsi. Loin d’avoir le sang chaud, je dirais simplement que l’hybride est très impulsif.


* Particularité mental : aucune

-------------------- Localisation --

* Ville d'habitation :Siriphyth habite la belle ville de Yerakin, bien qu'ils soit originaire de Crerith

-------------------- Appartenance --

* Race : Hybride.
* Spécificité : Reptiles Squamate [/i]
* Clan : Neutre ! Eh oui, notre cher petit danseur s'offre le luxe de n'appartenir à aucun clan. Les conflits, trop peu pour lui ! Il préfère ne pas prendre parti et laisser les chamailleries stupides et inutiles aux autres. Ainsi, il peut se concentrer sur son art plutôt que sur autre chose.
* Guilde : Les Artistes Nomades
* Proposition de Guilde : "Les Artistes Nomades" - Cette guilde permet aux artistes voyageant de ville en ville de s'entre-aider durant leur périples ou alors de se rencontrer afin d'organiser de grands spectacles/Jeux dans une cité quelconque. Elle permet aussi d'échanger des savoirs entre différentes civilisations quant à certaines formes d'art.

-------------------- Savoirs --

* Pouvoir : Feu. Rien de tel que cet élément pour pimenter un spectacle ou agrémenter une danse.
* Spécialité : Eh bien, sa rapidité, sa souplesse ainsi que ses connaissance en danse.

-------------------- Histoire --

* Histoire : Crerith. Ce rouge qui flamboie. Cette couleur qui brûle dans le cœur et les yeux de ses habitants. Ses pierres suintant la colère et la chaleur. Et ce rouge, toujours ce rouge ardant qui vous brûle les yeux et le corps. Cette marrée de pourpre qui vous entoure. Cette grandeur impressionnante ! Ses maisons qui portent la couleur du feu…Mais aussi celle du sang.

Nous sommes au mois d’Esti. Le soleil tape fort sur la ville et inonde les rues. Le calme règne malgré la population qui se presse dans les rues. Seuls quelques cris déchirant viennent briser cette tranquillité qui enveloppe l’endroit. Dans sa chambre rouge, allongée sur des draps rouges, une femme tente de mettre au monde deux enfants, deux garçon. Hélas, le destin voulu que seulement l’un d’entre eux voie le jour. Mais la femelle, dans toute sa bonté, ne le blâme pas et lui accorde l’amour qu’elle aurait donné à deux enfants. Scellant cette union de la chaire et de la chaire, Miphystianne serre sa progéniture dans ses bras. Le père lui, la figure sévère, tente tant bien que mal de cacher sa tristesse derrière un mur de tranquillité apparente. Premier signe d’amour paternel : il caresse doucement de sa main griffue le front de son fils. C’est décidé, il s’appellera Siripyth. Siripyth, mais aussi Abaynon, le nom qu’aurait dû porter feu son frère. Ainsi, les deux enfants ne feront plus qu’un.


Crerith. Ce rouge qui flamboie. Cette couleur qui brûle dans le cœur et les yeux de ses habitants. Ses pierres suintant la colère et la chaleur. Et ce rouge ! Et…Et ses danseurs ?!

La famille mentrah, aussi loin que l'on puisse remontrer dans son arbre généalogique, a toujours été une famille de saltimbanques. Artiste de rue de père en fils, on se transmettait un savoir bien particulier : celui de la danse. Personne n’y réchappait, pas même les garçons qui, d’ailleurs, n’avaient pas leur mot à dire. Et oui, ces dames dirigeaient en quelques sortes cette petite tribu d’hybrides squamates. Mais bon, de cela on en avait l’habitude et personne ne s’en plaignait. Après tout, quoi de plus doux et sage qu’une femme ? Certes les plus jeunes d’entre elles avaient tendance à embêter notre petit reptile mais celui-ci, comme tous les garçons, le leur rendait bien. Et puis si monsieur en avait sa claque des demoiselles, il pouvait toujours trouver refuge dans les bras de son père.
Les jeunes années de Siriphyth furent aussi bercées par la musique de son pays aux accents à la fois doux et rythmés. Durant toute sa jeunesse - et même de nos jours - il ne cessa d’aimer ces mélodies exotiques qui faisaient battre son cœur à chaque note. Son plus grand chagrin fut d’apprendre qu’il ne pourrait jamais toucher à un instrument, la danse prenant trop de place dans sa vie.

Le petit garçon qu’était Siriphyth a à présent grandit. Âgé d’une quinzaine d’années, il a bien changé. En revanche la ville, elle, reste la même. La créature ne voit que les habitants se déformer d’année en année, même le visage de sa mère est déjà rempli de crevasses et de fissures. Mais les pierres pourpres, grandes et majestueuses, ne cessent de flamboyer, toujours plus fortes et plus ardentes.

C’est durant cette année qu’il y eut une hécatombe dans la famille Mentrah. Les plus vieux retournaient à la terre, laissant la jeune génération livrée à elle-même. Son père décéda lui aussi, rejoignant ses frères et camarades dans la tombe, laissant derrière lui un fils et une femme. Bien qu’il ne fût pas prémédité, Siriphyth souffrit longtemps de cet abandon. Il s’estimait à l'époque encore trop jeune pour être abandonné par l’un de ses parents et se retrouver à la charge de l’autre, sa mère n’était plus qu’une fontaine de larme. En plus de cela vint s’ajouter à la liste des mésaventures un événement des plus étranges : l’un des jeunes, un homme qui plus est, prit la tête de la famille. Certains ne voyaient pas cela d’un bon œil, après tout depuis déjà de nombreux siècles les femelles avaient toujours été à la tête du clan. Les autres, en réponses donnaient de grandes explications comme quoi le changement ne pouvait être que bénéfiques et que maintenant que la vielle génération était morte c’était à la nouvelle de décider. Mais malgré les malentendus, il en fut ainsi et le jeune Gwynrith – tel était son nom – fut promu chef de famille.
Malgré cette innovation, rien ne sembla changer dans l’ambiance chaleureuse des Mentrah. Tout était comme avant. Ils avaient simplement…grandit. A présent, ils gouttaient à de nouveaux plaisirs, apprenaient ce qu’était le désir. C’est d’ailleurs à cette époque que Siriphyth découvrit les plaisirs de la sexualité, mais ça, c’est une histoire trop personnelle pour être comptée ~

Et le jeune homme qu’il était grandi encore. Le gamin est mort, l’adulte est presque là, dans ce corps qui a à présent connu bien des choses et surmonté bien des catastrophes. Mais le pire reste encore à venir.

Des hommes courraient dans les rues de crerith, lanterne à la main, éclairant les ténèbres qui rougeoyaient. On traquait une bête, un assassin. Ce soir-là, le sang venait de couler, salissant le pourpre avec du pourpre, repeignant les pierres d’une teinte qu’elles connaissaient déjà. Que c’était-il donc passé ? Vous devez vous poser la question, n’est-ce pas ? Et bien pour y répondre il va falloir faire un petit retour en arrière.

Quelques jours plus tôt

Les rues étaient animées, grouillantes de monde. Au milieu de cette foule on pouvait entendre quelques instruments ainsi que des bruits de piécettes s’entrechoquant. Certains s’arrêtaient pour admirer le spectacle tandis que d’autres passaient leur chemin comme si de rien était. Sur un côté de la rue, un petit groupe d’artistes regroupant des musicien ainsi que des danseurs s’en donnaient à cœur joie, sautant et ondulant sur les rythmes endiablés créés par les mains habiles des musiciens. Presque en transe, ils ne faisaient plus vraiment attention à leur publique, bien trop concentrés sur leurs mouvements. Seule le jeune hybride à la crinière rouge sembla remarquer une ombre inquiétante qui se profilait parmi les passants. Tout en exécutant ses pas de danse, il ne cesser de fixer cette étrange silhouette de ces pupilles nacrées, le détaillant, tentant de percer son secret, savoir ce qu’il était, qui il était. Ses instincts le poussaient à ne pas le quitter des yeux. Cette personne était à craindre.

Le soleil commençait à décliner dans le ciel, recouvrant les rues de ténèbres, faisant ainsi fuir les habitants les moins courageux. Les quelques jeunes qui avaient fait la distraction de touristes et de marchands de passage étaient maintenant en train de plier boutique. Une fois cela fait, ils se séparèrent, chacun allant dans une direction opposée. C’est ainsi que Sirphyth se retrouva seul dans les rues de Crerith en pleine nuit, soucieux. Oui, cet homme qu’il s’était juré de ne pas perdre des yeux avait échappé à sa vigilance, créant chez lui un état de peur infantile. Mais que craignait-il au juste ? Lui-même ne le savait pas et d’ailleurs ne cherchait même pas à comprendre. Tournant dans une rue, il se rendit compte bien trop tard que quelqu’un l’épiait.

« Un Squamate, n’est-ce pas ? Belle espèce… » Dit-une voix tout droit sortie de nulle part.

Le sang du jeune homme se glaça alors. Il n’osait plus bouger, c’est à peine s’il en était capable. Sous le choc, il n’osait se retourner. Pourquoi ? Eh bien peut-être de peur de voir une arme pointer vers lui, même s’il y avait de forte chance pour que ce soit le cas.

« Tout à l’heure, quand tu m’a regardé, j’ai pu voir tes yeux. Magnifiques ! Je devrais certainement en tirer un bon prix… »

Boum boum…Boum boum

Le cœur de Siripyth battait la chamade, son sang bouillonnait, ses yeux étaient écarquilles scrutant de façon mécanique ce qui se trouvait autour de lui. Quelques gouttes de sueur perlaient sur son front. Il avait chaud, terriblement chaud.

« Alors, approche, ne soit pas timide… »

Les pas se rapprochèrent, augmentant le rythme cardiaque de la créature. Il était en danger. Vite ! Il fallait réagir ! Mais…Que…Que faire ? Vite ! VITE !

Des hommes courraient dans les rues de crerith, lanterne à la main, éclairant les ténèbres qui rougeoyait. On traquait une bête, un assassin. Ce soir-là, le sang venait de couler, salissant le pourpre avec du pourpre, repeignant les pierres d’une teinte qu’elles connaissaient déjà.

Il l’avait tué. Oui, il l’avait vraiment fait. Et à présent, il fuyait, loin, très loin. Partir ! Mais où ? Non, non, il fallait se calmer, réfléchir, se poser. Il fallait qu’il trouve quelqu’un de confiance, quelqu'un à qui il pourrait expliquer. Sa mère ? Mais oui ! Il courut le plus vite qu’il put, haletant, presque incapable de respirer après cette course effréné.

« Mère !! »

Il poussa les lourdes portes de pierres qui scellaient la maison pourpre, faisant irruption dans la pièce.
Plusieurs volutes de fumée virevoltaient dans les airs, s’entrelaçant à la façon d’un couple de jeunes amants avant de s’écraser doucement sur le haut plafond rouge. Quelques bougies étaient parsemées çà et là, entourant un corps recouvert d’un voile blanc. Tout autour de cet espèce d’ectoplasme de chair et de tissu étaient assis de jeune gens de la famille Mentrah. Sous se linge reposait Miphystianne.

« Comment ?... » chuchota Siriphyth.
« Je suis désolé. » Lui répondit une voix.

Son seul espoir venait de lâcher son dernier souffle de vie. Pourquoi ? Pourquoi ?... Il ne pouvait plus bouger, trop hébété par cette nouvelle accablante. Une main se posa alors sur son épaule. Il ne réagit pas.

« Siriphyth, d’où vient tout ce sang ? »

Derrière lui se tenait Gwynrith, la mine sévère d’un chef de clan accroché au visage.

Chassé ! Chassé le meurtrier ! Non, non, on ne veut pas d’histoire dans la famille Mentrah. On chasse donc le fautif, celui qui a du sang sur les mains. On ne dit rien pour ne pas s’attirer les foudres du peuple mais on se débarrasse tout de même du problème. On le conchie et on l’envoie en exile sur des Terre lointaines.

Yerakin, ville de lumière. Grande et belle, forte et riche. Ici, on est loin de ses souvenirs d’enfances, loin de ses crimes. On y trouve néanmoins une certaines consolations. Ici le publique est nombreux et attentif. En plus de ça ils raffolent de ces musiques et de ces danses exotiques venues d’un pays lointain. Une vraie aubaine pour un danseur comme Siriphyth.

Yerakin. Ici, au moins, les pierres ne sont pas rouges.


-------------------- Inventaire --

* Arme : Bien qu'il ne se batte pas souvent, l'hybride possède une dague. Sait-on jamais ce qui pourrait arriver : une bagarre de rue, un voleur, un spectateur au regard un peu trop proche...
* Bourse : 1 Oilaés d'argent et 80 Wens
* Vêtement : En général, Siriphyth se contente de vêtements légers et relativement court - Allez danser en manteau pour voir ! - Il porte notamment un pantalon de couleur noir bouffant soit accompagné de...de...rien ! Eh oui, avec des pieds comme ceux de ce cher saltimbanque, aller trouver des chaussures qui vous aillent et qui ne puissent être abimées par des griffes... Il ne porte pas vraiment de haut, juste quelques parures pour faire jolie - remarque, les bijoux ne servent pas à enlaidir - et quelques foulards.
* Objet : Le squamate possède deux tambourins lui servant à créer une petite musique sur laquelle danser. De petits objets métalliques de forme circulaire se plaçant au bout de chacun de ses doigts viennent aussi s'ajouter à sa bourse, eux aussi lui servant à créer de la musique.
* Autre : R.A.S


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaoth
Gardien Esprit du Vent
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 08/08/2009
Age : 25
Localisation : Partout et nul part

Feuille de route
Race: Gardien du vent
Clan: aucun
Métier: vous pourrir la vie ?

MessageSujet: Re: Siriphyth - " à votre bon coeur messieurs, dames !" [U.C]   Mar 12 Juil - 23:58

Et, bien malgré quelques fautes par ci par-là, j'adore ta façon d'écrire.
Je n'ai rien à te dire à part bienvenu et validé !

Et ainsi bonne chance avec le fondo sadique que je suis What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oileain-haewen.forumactif.com
Siriphyth A. Mentrah
Hybride Reptile Squamate
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 04/07/2011
Localisation : Tourne à droite, puis à gauche, continue tout droit, tourne encore...Voilà, je suis là !

Feuille de route
Race: Hybride Squamate
Clan: aucun
Métier: Artiste de rue - Danseur

MessageSujet: Re: Siriphyth - " à votre bon coeur messieurs, dames !" [U.C]   Mer 13 Juil - 0:00

Yay ! Merci ! Et désolée pour les fautes !

Puis t'en fais pas, chuis maso :B

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphir
Humain
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 05/09/2009
Age : 28
Localisation : Dans la jungle le plus souvent

Feuille de route
Race: Humain
Clan: Dragon
Métier: Guerrier

MessageSujet: Re: Siriphyth - " à votre bon coeur messieurs, dames !" [U.C]   Mer 13 Juil - 14:07

Bienvenu parmi nous, un nouveau membre ça fait plaisir. Je suis impatiente de lire ta belle plume ^^

_________________
Combattre et défendre les plus faibles voilà ma raison de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siriphyth A. Mentrah
Hybride Reptile Squamate
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 04/07/2011
Localisation : Tourne à droite, puis à gauche, continue tout droit, tourne encore...Voilà, je suis là !

Feuille de route
Race: Hybride Squamate
Clan: aucun
Métier: Artiste de rue - Danseur

MessageSujet: Re: Siriphyth - " à votre bon coeur messieurs, dames !" [U.C]   Mer 13 Juil - 19:24

Je te remercie,Saphir. Peut-être aurons nous la chance de nus croiser dans un rp ?
Encore merci en tout cas !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphir
Humain
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 05/09/2009
Age : 28
Localisation : Dans la jungle le plus souvent

Feuille de route
Race: Humain
Clan: Dragon
Métier: Guerrier

MessageSujet: Re: Siriphyth - " à votre bon coeur messieurs, dames !" [U.C]   Mer 13 Juil - 19:29

Cela sera avec grand plaisir cher ami d'autant plus que voir un homme danser me changera de ceux qui passe sur ma lame Razz

_________________
Combattre et défendre les plus faibles voilà ma raison de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaoth
Gardien Esprit du Vent
avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 08/08/2009
Age : 25
Localisation : Partout et nul part

Feuille de route
Race: Gardien du vent
Clan: aucun
Métier: vous pourrir la vie ?

MessageSujet: Re: Siriphyth - " à votre bon coeur messieurs, dames !" [U.C]   Mer 13 Juil - 19:30

héhé, on ne flood pas sur les fiches s'il vous plait ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oileain-haewen.forumactif.com
Lyris
Humain
avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 17/08/2009

MessageSujet: Re: Siriphyth - " à votre bon coeur messieurs, dames !" [U.C]   Jeu 14 Juil - 23:48

Amuses toi bien sur le forum! Et parmi les fous!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Siriphyth - " à votre bon coeur messieurs, dames !" [U.C]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Siriphyth - " à votre bon coeur messieurs, dames !" [U.C]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oileain Haewen :: Château Hors RP :: Présentez vos lettres de noblesse :: Contez votre existence :: Présentation validé-
Sauter vers: